Douleurs lors de l’allaitement : les différents cas et explications

douleurs allaitement

Si pour beaucoup de femmes, allaiter est synonyme de bonheur, de joie, de partage… ce n’est pas toujours le cas pour certaines. En effet, de nombreuses mamans se plaignent d’avoir mal lors de l’allaitement. Parmi elles, nombreuses sont celles qui n’ont plus envie de donner le sein et préfèrent opter pour le lait infantile au lait maternel. Or, nous savons tous que le lait maternel est fortement conseillé pour le bon développement de bébé. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l’allaitement exclusif également jusqu’à l’âge de 6 mois. Coup de projecteur sur les douleurs de l’allaitement et tout ce qu’il faut savoir autour de ce sujet.

Pourquoi les femmes ont-elles mal au cours de l’allaitement ?

Pour les jeunes mamans, allaiter peut devenir un véritable cauchemar surtout les premières semaines. Des douleurs aux seins peuvent apparaître. Face à ce cela, nombreuses sont celles qui ont tendance à abandonner et se tournent vers le lait artificiel. Cependant, ce n’est pas toujours la meilleure solution à faire. Lorsqu’une mère ressent des douleurs aux mamelons, il est crucial d’identifier rapidement la nature de ces douleurs afin de mieux les soigner. La douleur au mamelon s’explique par les causes suivantes : la succion n’a pas été interrompue avant d’enlever le bébé du sein, mauvaise position ou mise au sein, variations climatiques, sensibilité cutanée ou encore forte aspiration du bébé.

La majorité des femmes qui allaitent rencontrent des difficultés et ressentent des douleurs dès les débuts d’allaitement. D’une manière générale, cela vient du fait que, bien souvent, les jeunes mamans ne savent pas allaiter correctement. Elles n’ont peut-être jamais vu faire et qu’il n’y a peut-être personne venu à la rescousse. Au final, elles se retrouvent seules face à ce problème et n’arrivent pas à trouver les bonnes solutions. L’allaitement peut faire mal par des pathologies, voire par des blocages psychologiques. En effet, on a souvent tendance à oublier que l’allaitement est une relation entre deux personnes. Lorsqu’il pose problème, il faut voir du côté de la mère, du côté du bébé. Allaiter ne devrait pas faire mal. Si vous ressentez une douleur, vous devez tout faire afin de détecter rapidement la cause et de la soigner sans attendre afin que bébé puisse tétée et grandir en toute tranquillité et en toute sécurité.

Des mamelons douloureux

Parmi les problèmes fréquents soulevés par les femmes, on peut citer les mamelons douloureux ou leur sensibilité pendant les premiers jours d’allaitement. Attention, il est important de noter que toute douleur au mamelon, quelle qu’elle soit, au-delà de cette période est anormale. Vous devez vous poser des questions si les douleurs que vous ressentez perdurent plusieurs mois. Cela mérite une attention particulière. À noter que les mamelons non soignés risquent d’entraîner des complications telles que le sevrage précoce, la mastite ou encore l’engorgement. Effectivement, sachez que la sensibilité ou les douleurs des mamelons peuvent provenir d’une infection.

Comment reconnaître des mamelons endoloris ? Pour cela, vous devez surveiller les différents signes. Les symptômes comprennent la douleur temporaire qui résulte d’une blessure liée à la succion (aspiration) pendant les jours qui suivent la naissance du bébé. La douleur au mamelon qui perdure dans le temps peut provoquer des lésions cutanées, des fissures, l’apparition de taches pâles ou foncées, des mamelons crevassés ou la formation de croute sur le mamelon. D’autres signes peuvent également apparaître comme les signes d’inflammation sur l’aréole ou le mamelon. Soyez donc très vigilante afin d’éviter les mauvaises surprises. En cas d’infection bactérienne, vous pourrez remarquer un mamelon rougi et un écoulement anormal jaunâtre.

Quelles sont les solutions ?

Si vous ne supportez plus les douleurs aux mamelons, il est conseillé de consulter un médecin généraliste ou un professionnel de la lactation. Les stratégies à adopter incluent, en fonction du problème.

Voici quelques solutions qui pourraient vous aider :

  • Adopter la bonne position et la prise du sein (pour soulager la douleur)
  • Allaiter avec le sein qui n’est pas affecté
  • Se laver les mains avant de toucher les seins (pour réduire les bactéries)
  • Éviter toute application de produit topique
  • Interrompre doucement la succion sur le mamelon
  • Éviter les vêtements trop serrés (comme les soutiens-gorge à armature)
  • Appliquer une compresse humide et chaude avant d’allaiter
  • Rafraîchir les seins et les mamelons à l’aide de compresses réfrigérantes après l’allaitement (pour soulager l’inflammation et la douleur)
  • Utiliser des bouts de sein (pour réduire la douleur)
  • Etc.